dimanche 27 novembre 2016

Mon violon prend la pose.

Je le reconnais, je suis en totale admiration de mon VIOLON.

Il est beau, c'est tout, qu'est ce qu'on peut dire de plus ?
Il date de 1847, je trouve ça juste dingue, il a peut-être croisé Chopin ou Dvorak...

Son papa-luthier est ANT.HOFMANN, il l'a mis au monde à Vienne. (Oui, je sais, à quelques années près il aurait pu connaître Schubert...).

C'est la chose la plus précieuse que je possède - dans mon coeur et dans ma vie-
(oh que c'est cul-cul de dire ça).

Comme j'aime la photo, en voilà une occasion pour bébinou de prendre la pause pour moi. Il n'a pas bougé d'un poil, un vrai pro!

En fait, pour de vrai, il s'appelle Franz, et le voici:






     

                
   




Et une vue de ma fenêtre pour terminer :

                           

(fond en érable, table en épicéa, tête et éclisses en érable assorti).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire