lundi 26 décembre 2016

Le divertimento brillante

C'est toujours un plaisir - et surtout- un immense soulagement de me rendre compte que je peux encore continuer à découvrir de belles oeuvres du répertoire aujourd'hui ! J'ai peur qu'un jour j'aie tout écouté et plus rien à découvrir !!

Comme l'a dit Itzhak Perlman, j'envie les personnes qui écoutent pour la 1ère fois un morceau sublime. Je me souviens par exemple d'avoir été bouleversée lorsque j'étais bien plue jeune, quand j'ai découvert le 3ème concerto pour piano de Beethoven. (mais bon, des comme ça, je peux en citer un milliard...).

Et là, ma grande découverte du moment, c'est cet album merveilleux: 



Et le grand tube selon moi c'est ce divertimento brillante sur des thèmes de l'opéra de Bellini, " La somnambule", par Glinka:


Les thèmes s'enchainent, tous plus aussi sublimes que les autres. (merci Bellini).

C'est comme un mini concerto pour piano. Une partie concertante pour piano, et un quintette à cordes qui l'accompagne. ( deux violons, un alto, un violoncelle et une contrebasse chérie).

Cela faisait longtemps que je me doutais que Glinka était un chic type, mais là, ça confirme.

(Je préfère tout de même la version par les musiciens du I solisti filarmonici italiani de l'album sur Deezer ;)


* et un bonus sur cet album fabuleux:
La sonata per la gran viola de Paganini !! à écouter pour votre survie personnelle !!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire